les ancres parachute

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mais

Message  clarivoile le Mer 3 Fév - 14:31

sur PDM comme sur outs les catas sur lesquels j'ai navigué (pas de veaux...), le pilote fait très bien le travail. Mon record de vitesse qui remonte à une dizaine d'année maintenant, s'est fait sous pilote.
avatar
clarivoile

Messages : 2207
Date d'inscription : 31/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  Invité le Mer 3 Fév - 15:15

André17 a écrit:Etant TRES mauvais barreur , la fuite m'a toujours fait peur Embarassed
Oh, que je te comprends...n'étant pas meilleur barreur moi-même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A lire

Message  Michael G le Mar 4 Fév - 9:47

Bonjour,

J'arrive un peu après la bataille, car tout semble avoir été dit, mais j'ai découvert ce fil en faisant des recherches sur les ancres parachutes (à frapper à l'étrave). Personnellement je suis persuadé de leur utilité pour les monocoques par gros temps, mais je n'ai pas d'avis sur leur utilisation pour les multis.

Le livre de Victor Shane sur les expériences vécues avec ce type d'engin est certes utile, mais à ma connaissance il est en anglais (ma langue maternelle) et n'a pas été traduit en français. Si vous ne lisez pas la langue d'Ellen MacArthur, je vous conseille le ch. 6 de "La navigation par gros temps" de Adlard Coles et Peter Bruce. Ce livre, qui fait référence dans son domaine, existe en version française (édité par la FFV et Voiles Gallimard - ISBN 2-74-240842-8) et peut être acheté sur Amazon.

Je cite :
"Dans le très mauvais temps, une fois l'ancre parachute déployée, l'équipage n'a plus besoin de surveiller très attentivement le bateau et peut se détendre. Quand on utilise une ancre flottante (trainée par derrière) il faut souvent continuer à barrer, mais avec certaines combinaisons de carènes et d'ancres flottantes, on arrive à laisser marcher le bateau tout seul."

En ce qui me concerne, avec une traversée du Golfe de Gascogne en projet pour cet été, il me reste à trouver l'ancre parachute à la taille de mon bateau (un 10m50).
On n'est jamais trop prudent en mer .... et "trop fort n'a jamais manqué ...".
avatar
Michael G

Messages : 2
Date d'inscription : 04/02/2014
Age : 71
Localisation : Eure

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  spi33 le Mar 4 Fév - 11:14

ma modeste expérience du très grand mauvais temps me fait penser que je n'utiliserais pas d'ancre parachute prise en proue (ni d'ancre parachute tout court) car rester immobile face au vent ne veut surtout pas dire face aux vagues et descendre avec le bateau couché par le vent n'a rien d'agréable (pour moi) avec des efforts énormes sur le bateau par contre j'ai maintenant un trainard qui me stabilisera si je sens que je pars en survitesse et que le bateau souffre dans ma fuite.
Tout ça dépend du temps, de la mer, du bateau, et du skipper le tout étant de s'en sortir sans dégâts.
avatar
spi33

Messages : 1372
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 68
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

A chacun son choix

Message  Michael G le Mar 4 Fév - 12:32

spi33 a écrit: ....rester immobile face au vent ne veut surtout pas dire face aux vagues et descendre avec le bateau couché par le vent n'a rien d'agréable (pour moi) avec des efforts énormes sur le bateau par contre j'ai maintenant un trainard qui me stabilisera si je sens que je pars en survitesse et que le bateau souffre dans ma fuite.
Tout ça dépend du temps, de la mer, du bateau, et du skipper le tout étant de s'en sortir sans dégâts.

C'est à chacun de prendre la décision qui lui convient, et je n'ai pas l'intention de polémiquer, mais avant de se décider pour ou contre, ce n'est pas inutile de lire les ouvrages écrit par les experts à ce sujet. Adlard Coles en était un, et Peter Bruce (qui à mis à jour le livre de Coles) en est un autre.

"L'ancre-parachute offre un mouillage remarquablement sûr. (...) Les ancres-parachutes sont l'un des moyens les plus sûrs d'étaler le mauvais temps. (Elles) garantissent un bon niveau de sécurité sans exiger de travail de l'équipage (...). Finalement, elle permet de laisser la tempête derrière soi plus vite: on ne court pas avec elle, on la traverse."

Entre autres exemples, le ch. 25 du livre décrit avec force détails comment le "Prisina II", une goelette de 45 pieds, a étalé un ouragan (70 nds) au large de Perth (Australie) grâce à une ancre parachute qui a limité la dérive du voilier à 0,9 nds et a permis aux membres de l'équipage qui n'étaient pas de quart de dormir :

"Il semble que le Prisana II ait subit des vents d'ouragan pendant 48 heures. Le fait qu'il ait survécu est à mettre au crédit de son équipage et de celui de l'ancre-parachute, (...) ceci démontre bien que ce type de dispositif peut être utile dans des conditions extrèmes."

Ceci dit, dans les cas où le vent et la mer ont des directions très différentes, il ne faut pas utiliser un parachute, car le bateau aura tendance à se mettre en travers (ce qui était cependant le cas du "Prisana II", mais sans knock-down ou autre avarie).

Mais je répète : c'est à chacun de faire son choix. En ce qui me concerne, je préfère disposer de l'option "ancre-parachute" si les conditions conviennent à son déploiement. C'est comme une assurance - il est mieux d'en avoir une, mais on espère ne jamais avoir à s'en servir ....


Dernière édition par Michael G le Mar 4 Fév - 12:35, édité 1 fois (Raison : Faute de français ...!)
avatar
Michael G

Messages : 2
Date d'inscription : 04/02/2014
Age : 71
Localisation : Eure

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  Batelier le Mar 4 Fév - 13:23

avec un petit bateau (7m) j'ai eu l'occasion d'experimenter la cape seche (retour de dépression tropicale entre Madère et Açores) plus de 60 nd de vent etablis mais mer pas trop énorme (pas eu le temps de se lever   )
le bateau etait 3/4 face aux vagues et c'etait assez "confortable"

j'ai expérimenté aussi les trainards, mais pour une autre raison
c'etait entre Nouadibou et Mindelo.... vent entre 30 et 35 nd (au portant donc maniable ) mais la mer etait tres hachée car la matin le vent etait carrément Est et Nord le soir (rotation thermique du à la proximité du Sahara ?)
le bateau etait trop volage dans cette mer et ni le regulateur, ni le pilote n'etalaient les départs (aussi bien au lof qu'à l’abattée )
j'ai donc testé des trainard et ce qui dans ce cas donnait le meilleur resultat , c'etait une aussière polypro en boucle de l'arrière tribord à l'arrière babord et dont la longueur correspondait à une1/2 longueur de vague
en effet, au moment où le bateau était sur la pente avant de la vague et accelérait franchement, la boucle etait dans la pente arrière et mettait un coup de frein au bateau et surtout, lui remettait l'arrière dans l'axe de la route
  

_________________
« La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire »… Paul VALERY
« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)
avatar
Batelier

Messages : 6882
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 62
Localisation : la Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  Culsec le Mar 4 Fév - 20:00

Je ne peux parler que de théorie, vu que moi ce que j'aime, c'est naviguer un verre posé sur la table, mais d'après ce que j'ai lu, notamment dans une bible sur la navigation par gros temps d'Adelar Coles (pas sûr de l'orthographe de son nom), un des intérêts de la cape sous tourmentin bordé à contre, barre sous le vent, c'est que le bateau dérive en créant beaucoup de remous à son vent, ce qui a pour effet d'aplatir les déferlantes. en plus le bateau a un bon angle pour attaquer les vagues sans planter des pieux, ce qui ne sera pas le cas avec une ancre flottante.
C'est donc a priori ce que je ferais si j'étais dans cette situation (en monocoque, parce qu'en cata je partirais plutôt en fuite).
Maintenant, que faire quand le tourmentin c'est encore trop ? Je dirais: la fuite avec traînards, sauf s'il y a des dangers sous le vent, auquel cas je mettrais l'ancre flottante à la proue, en priant pour que ça se calme avant que j'aie reculé jusqu'aux cailloux. C'est probablement la configuration la plus inconfortable, si je me réfère aux quelques fois où je me suis retrouvé au mouillage avec le vent qui se lève du large et un vilain clapot qui rentre, le bateau plante des pieux et se prend des méchants coups de rappel du mouillage, même bien amorti je crois que j'aimerais pas du tout.
Evidemment, on peut dire qu'un bon marin ne se trouvera jamais dans une telle situation, mais des bons marins à qui il n'est jamais arrivé un changement imprévu de météo a probablement plus navigué dans sa tête que sur la mer.
Par exemple, j'en connais plusieurs qui croyaient partir tranquilou au portant vers les canaries, et qui se sont retrouvés en galère avec 30 ou 40 noeuds qui les poussaient inexorablement vers le Maroc. Je crois bien qu'il y a un cata qui s'est retrouvé dans cette situation l'an dernier et qui s'est retourné à moins d'un mille des côtes.
avatar
Culsec

Messages : 1359
Date d'inscription : 01/11/2009
Age : 53
Localisation : le pot de chambre de la Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  hautbanc le Ven 7 Fév - 15:52

sinon , ya mieux ; tu files de l huile ! et ça marche !!!!!!!!!!!  
avatar
hautbanc

Messages : 8031
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 69
Localisation : pffffffffffff foutu hors de chez moi !!!!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  Macno le Ven 7 Fév - 17:01

Avec les 0.5 l d'huile d'olive que j'ai dans la cambuse çà va pas le faire....  
avatar
Macno

Messages : 5111
Date d'inscription : 25/08/2010
Localisation : sur la Vilaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  Culsec le Lun 10 Fév - 9:17

Je pense qu'en des circonstances amenant à envisager l'utilisation de l'ancre flottante, le skipper est en mesure de produire lui-même une certaine quantité d'huile...  
avatar
Culsec

Messages : 1359
Date d'inscription : 01/11/2009
Age : 53
Localisation : le pot de chambre de la Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  spi33 le Lun 10 Fév - 12:45

tout à fait
avatar
spi33

Messages : 1372
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 68
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  Batelier le Lun 10 Fév - 13:36

encore faut il avoir le stock d'olive    
    

_________________
« La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire »… Paul VALERY
« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)
avatar
Batelier

Messages : 6882
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 62
Localisation : la Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  spi33 le Lun 10 Fév - 14:25

Batelier a écrit:encore faut il avoir le stock d'olive    
    

tu peux remplacer par des cacahuètes peut être   
avatar
spi33

Messages : 1372
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 68
Localisation : Gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  Eliot le Lun 10 Fév - 15:37

spi33 a écrit:
Batelier a écrit:encore faut il avoir le stock d'olive    
    

tu peux remplacer par des cacahuètes peut être   

ou des noix de coco.
avatar
Eliot

Messages : 1793
Date d'inscription : 15/03/2010
Localisation : Port Saint-Louis du Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  Batelier le Lun 10 Fév - 21:04

ou des palmes  

_________________
« La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire »… Paul VALERY
« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)
avatar
Batelier

Messages : 6882
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 62
Localisation : la Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  Eliot le Mar 11 Fév - 13:30

j'aime ces sujets techniques où les réponses sont aussi sérieuses que pertinentes.

Nous avons donc à bord : des olives, des cacahouètes, des noix de coco et des palmes.
La présence d'ancre parachute ne semble donc pas du tout nécessaire    
avatar
Eliot

Messages : 1793
Date d'inscription : 15/03/2010
Localisation : Port Saint-Louis du Rhône

Revenir en haut Aller en bas

ancre flottante

Message  papytee le Mar 15 Mar - 12:31

le choix de la taille de l'ancre doit être adapté aux caractéristiques du bateau et à sa capacité de fuite à sec de toile, l'ancre étant un ralentisseur, le bateau doit garder une vitesse permettant au safran d'être manoeuvrant, elle peut être filée par l'arrière ou par l'avant mais là, quid du safran?
Aujourd'hui la grande taille des tableaux arrières me fait peur dans des conditions extrèmes, les bateaux modernes sont de déplacement moyen léger, il me semble qu'ils gagneront à filer doucement dans le vent avec possibilité de manoeuvre, plutôt que d'être rivés sans erre à la merci des lames.
avatar
papytee

Messages : 4
Date d'inscription : 15/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ancres parachute

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum