La crise ? pas pour Beneteau en tous cas

Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty La crise ? pas pour Beneteau en tous cas

Message  Invité le Ven 8 Jan - 16:22

Aujourd'hui presque 8% de hausse du titre après publication de résultats et perspectives.
Doublement de la valeur sur 1 an, bon d'accord après une sévère chute.
(source boursorama)
C'est plutôt encourageant , non ?
Mais où que c'est-y qu'y vont les mettre tous ces bateaux ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty oui mais

Message  clarivoile le Ven 8 Jan - 18:09

parce qu'il confirme ses prévisions de résultats à + 17 % si ma mémoire est bonne
clarivoile
clarivoile

Messages : 2207
Date d'inscription : 31/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Ouaip .....

Message  Invité le Ven 8 Jan - 18:28

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty en bref

Message  pierre le Ven 8 Jan - 19:48

c'est du pipeau lol!
pierre
pierre

Messages : 1176
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Mais non

Message  Invité le Ven 8 Jan - 22:45

ce n'est pas du pipeau, c'est de l'économie "capitalistique".

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 583746


On ne vit pas dans un monde de bisounours !

Suspect
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty C'est vrai qu"en plus du débat sur l'identité nationale

Message  Invité le Sam 9 Jan - 0:10

on aurait besoin en France d'un débat sur l'identité de l'entreprise et son rôle.

Un lieu destiné à employer des salariés coute que coute ?
Un lieu de honteuse exploitation des salariés coute que coute?

les énormes ponctions sociales destinées à amortir EN LIEU ET PLACE DE L ENTREPRISE supposée incapable de le faire, les difficultés causées par des licenciements devraient conduire à ne pas lui demander de payer 2 fois, ce qui se fait pourtant de plus en plus.

J'ai été salarié, salarié licencié également et j'ai été aussi un salaud de (tout petit) patron licencieur.
Mais le mec que je licenciais, il allait toucher le chomage, ce pourquoi l'entreprise (et lui aussi) avait déjà payé, alors que je n'aurais pas pu me payer, moi avec la double casquette de patron et actionnaire, pour payer un mec qui se serait tourné les pouces à longueur de journées, puisque je n'avais pas assez de boulot pour lui.

Heureusement que ça a toujours pu se faire à l'amiable, mais de toutes façons le but de l'entreprise n'était pas de faire du social ou alors il faut redéfinir qui fait quoi et qui paye quoi.

Par contre là ou je trouve qu'il y a abus c'est quand on ne respecte pas les gens dans ces procédures.
Il y a des salauds qui sous couvert de capitalisme libéral se permettent des comportements qui n'ont rien à voir avec les principes économiques qui doivent rester humanitaires.

Que la main d'oeuvre soit une "variable d'ajustement" dans l'entreprise, c'est une évidence qui ne me choque pas , mais c'est pas une raison pour ajuster n'importe comment, et sans respect.
Personnellement je trouve notre société en général et les syndicats en particulier trop rigides sur cette mentalité d'emploi sacro saint à vie dans l'entreprise et des zavantagezaki aussi rigides

Dans ce grand débat nationnal sur l'identité de l'entreprise qui n'aura pas lieu, une des questions essentielles est la répartition des bénéfices entre entreprise, état (et charges sociales) , actionnariat et main d'oeuvre.
Si cette question était réglée à l'amiable , tout le reste ne serait que broutilles

Mais il est vrai comme le dit notre facteur national, qu'il y a eu un gros basculement en défaveur des salariés depuis quelques décennies.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Oui ....

Message  Invité le Sam 9 Jan - 8:09

Malgré que je soit du côté licenciable, je suis assez d'accord avec ce que tu dis Carquei .....

Le seul bémol que je met à la chose et c'est ce qui se passe actuellement, quand une entreprise a des difficultés passagères ..... je dis bien passagère, c'est toujours le petit au bas de l'échelle qui trinque ..... Je ne vois pas pourquoi, ces foutus actionnaires ne pourraient pas eux aussi se serrer aussi la ceinture et participer au difficultées comme il participent au bénéfices ......

C'est injuste ........ et c'est de cette injustice là que viendra la révolte ...... La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 583746

Notre système est imparfait, peut être lourd pour une entreprise, mais il protège dans une certaine mesure la classe ouvrière ..... Imaginez donc si tous les chômeurs actuels n'avaient pas de revenus de survie ........ Les constructeurs de voitures blindées feraient fortune .....
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Je suis bien d'accord que

Message  Invité le Sam 9 Jan - 11:09

l'employé licencié doit être protégé.
l'état a décrété que ce rôle lui incombait (et probablement heureusement) en faisant payer ce "service", cette assurance aux employeurs et aux employés.
C'est surement perfectible mais il n'est pas toujours évident de trouver la juste mesure entre protection , aide et assistanat.

diaboliser l'actionnaire globalement n'est pas suffisant pour trouver les meilleurs solutions.
Il me semble au contraire que la part des salariés dans l'actionnariat devrait être très encouragée, voire subventionnée pendant le temps de trouver un bon équilibre.

Le court-termisme de l'actionnariat institutionnel des grandes entreprises est aussi un GRAND problème car ce ne sont pas des entrepreneurs ou des économistes qui sont aux manettes mais des financiers.

Des robots financiers. Qu'on ne se leurre pas , les robots ont envahi et dirigent le monde. Il n'ont quasiment plus besoin de se soucier de l'économie. Ils ne réfléchissent pas ils calculent, et n'ont même pas peur de mourir et encore moins de faire mourir, ils ne savent pas ce que c'est. Ils se croient indestructibles. Ils sont programmés pour.

Le vrai combat à mener est d'abord celui-là. (Avec le succès qu'on a pu constater dernièrement)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Re: La crise ? pas pour Beneteau en tous cas

Message  Invité le Sam 9 Jan - 12:09

Carquei a écrit:l'employé licencié doit être protégé.
l'état a décrété que ce rôle lui incombait (et probablement heureusement) en faisant payer ce "service", cette assurance aux employeurs et aux employés.
C'est surement perfectible mais il n'est pas toujours évident de trouver la juste mesure entre protection , aide et assistanat.

diaboliser l'actionnaire globalement n'est pas suffisant pour trouver les meilleurs solutions.
Il me semble au contraire que la part des salariés dans l'actionnariat devrait être très encouragée, voire subventionnée pendant le temps de trouver un bon équilibre.

Le court-termisme de l'actionnariat institutionnel des grandes entreprises est aussi un GRAND problème car ce ne sont pas des entrepreneurs ou des économistes qui sont aux manettes mais des financiers.

Des robots financiers. Qu'on ne se leurre pas , les robots ont envahi et dirigent le monde. Il n'ont quasiment plus besoin de se soucier de l'économie. Ils ne réfléchissent pas ils calculent, et n'ont même pas peur de mourir et encore moins de faire mourir, ils ne savent pas ce que c'est. Ils se croient indestructibles. Ils sont programmés pour.

Le vrai combat à mener est d'abord celui-là. (Avec le succès qu'on a pu constater dernièrement)

Oui, je suis d'accord ..... complètement.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Re: La crise ? pas pour Beneteau en tous cas

Message  Incognito le Sam 9 Jan - 12:57

Contrairement à une idée largement répandue, la grande majorité des actionnaires institutionnels ne fait absolument pas preuve de 'court-termisme'. Par contre, ils mettent la pression en permanence. Ce n'est pas du tout la même chose.

Et là, je sais vraiment de quoi je parle.
Incognito
Incognito

Messages : 50
Date d'inscription : 14/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Excusez-moi de vous demander pardon.

Message  Invité le Sam 9 Jan - 13:07

Au 31/12 il y avait en France 4.123.773 Entreprises.
Parmi ces entreprises, 30.953 seulement employaient plus de 100 salariés.

Première remarque :
Un entrepreneur à la tête d'une des 4.092.820 entreprises de moins de 100 salariés, généralement auto financé et matériellement proche de ses collaborateurs ne peut être comparé, dans ses attitudes comme dans ses contraintes ou dans ses stratégies avec un entrepreneur à la tête d'un entreprise de plus de 100 salariés.

Seconde remarque :
Autant, un entrepreneur de PME est en général son propriétaire (peu ou prou), autant, plus la dimension de l'entreprise augmente, plus la probabilité d'avoir à sa tête un "employé" détaché des préoccupations directe sur la pérennité de ce qu'il a bâti est importante.

Le débat sur l'identité de l'entreprise me parait impossible, inutile, logorrhéique, couteux et spécieux, en un mot : syndical puisque :
- il ferait appel à l'expression salariale qui est en majeure partie réservée à la fonction publique totalement détachée des réalités économique,
- il mélangerait dans un même "sac" la personne âgée employant une aide ménagère et la multinationale de plus de 2000 salariés
- il consisterait, comme ici, à mettre en parallèle les quelques cas particuliers des quelques dizaines de grosses entreprises qui n'emploient qu'une faible proportion des salariés français avec le cas général de la quasi totalité des entreprises françaises, qui emploient la grande majorité des salariés dans le calme, la dignité et le respect humain.

scratch
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Incognito

Message  Invité le Sam 9 Jan - 17:42

je veux bien que tu nous aides à décrypter le fonctionnement des actionnaires institutionnels, puisque tu as l'air d'être bien informé.
(Et je dis ça sans ironie)
je suis toujours content d'apprendre ce qu'on ne trouve pas forcément dans les médias ou même dans les revues spécialisées.
Alors, raconte....
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Ok

Message  Invité le Sam 9 Jan - 18:30

Un actionnaire institutionnel recherche exclusivement des dividendes, éventuellement des dividendes et, au pire, des dividendes. Sachant que la seule vocation d'une entreprise est avant tout de rapporter de l'argent, ce qui est d'ailleurs aussi la motivation de tous les salariés des entreprises, sauf les ecclésiastiques qui travaillent pour leur salut et les militaires qui ne travaillent pas puisqu'ils servent.

As-tu d'autres questions ? Very Happy
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Donc .....

Message  Invité le Sam 9 Jan - 19:12

L'actionnaire institutionnel est le mec qui fait que mon pouvoir d'achat s'étiole inexorablement au fil des années ...... et que au train ou cela va, c'est le chomdu qui va me sauver de la retraite à 65 ans ...... La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 583746
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty l'actionariat

Message  pierre le Sam 9 Jan - 19:26

est le pire avatar du capitalisme moderne !karl marx
pierre
pierre

Messages : 1176
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Gag

Message  Invité le Sam 9 Jan - 21:44

TRINGA a écrit:L'actionnaire institutionnel est le mec qui fait que mon pouvoir d'achat s'étiole inexorablement au fil des années ...... et que au train ou cela va, c'est le chomdu qui va me sauver de la retraite à 65 ans ...... La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 583746

Non, non, c'est toi.La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 744136 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 744136 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 744136 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 744136
Enfin, c'est celui qui utilise le pognon que tu mets de côté pour investir dans les entreprises qui te licencieront ce qui ne te permettra pas de bénéficier des revenus dudit pognon.

Je me marre. La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 597760 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 597760 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 597760 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 597760

Elle est pas belle, la vie ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Re: La crise ? pas pour Beneteau en tous cas

Message  Invité le Dim 10 Jan - 8:05

PYM a écrit:
TRINGA a écrit:L'actionnaire institutionnel est le mec qui fait que mon pouvoir d'achat s'étiole inexorablement au fil des années ...... et que au train ou cela va, c'est le chomdu qui va me sauver de la retraite à 65 ans ...... La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 583746

Non, non, c'est toi.La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 744136 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 744136 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 744136 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 744136
Enfin, c'est celui qui utilise le pognon que tu mets de côté pour investir dans les entreprises qui te licencieront ce qui ne te permettra pas de bénéficier des revenus dudit pognon.

Je me marre. La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 597760 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 597760 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 597760 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 597760

Elle est pas belle, la vie ?

Suis pas con ..... je ne mets jamais d'argent de côté ...... je n'envisage jamais d'investir dans la moindre "source de profit" .... Je n'ai pas envie de profiter du boulot de mes copains d'ailleurs .... La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 388267

Demain je serai peut être ad patrès ..... alors, je dépense de suite .... La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 820305

Il est vrai que cela limite l'ampleur de mes projets .... mais quand la bourse ne suffit pas, je retrousse mes manches et je me démerde autrement .... La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 583746


Dernière édition par TRINGA le Dim 10 Jan - 8:52, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Re: La crise ? pas pour Beneteau en tous cas

Message  Invité le Dim 10 Jan - 8:49

TRINGA a écrit:

Suis pas con ..... je ne mets jamais d'argent de côté ......

J'suis plus con que toi : j'ai voulu mettre de l'argent à gauche pour pouvoir me retourner et voir devant moi .....çà n'a pas marché , je l'ai eu dans le c.. La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 583746 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 583746
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Chacun sa chapelle.

Message  Invité le Dim 10 Jan - 9:10

"...Je n'ai pas envie de profiter du boulot de mes copains d'ailleurs ...."

C'est un raisonnement qui me parait très étroit, sa chapelle doit donc être sixtine (pour Cath : 13 et 3 = 16).

Sans pognon, pas d'usine, sans usine pas de boulot, sans investisseur, pas de pognon donc pas de boulot.
Le mode de production des biens modernes qui imposent un procédé industriel, soit pour en rendre le coût accessible soit, tout simplement, pour qu'ils puissent être produits demandent l'immobilisation d'un investissement.

Quatre méthodes possibles :
C'est un seul homme immensément riche qui immobilise seul cette somme : pas glop le propriétaire de l'outil de travail serait, de fait, un oligarche omnipotent et fragile, le "boulot des copains d'ailleurs" serait alors soumis aux caprices de cet homme ou, tout simplement à sa disparition.

C'est un collège d'investisseurs qui apporte collectivement cette somme : c'est l'actionnariat.

C'est une collectivité publique qui apporte l'investissement : variante des deux versions précédentes, elle offre tout à la fois les inconvénients d'une oligarchie ploutocrate et ceux d'un capitalisme aveugle car anonyme et sans âme.

Reste, en théorie, la possibilité d'une quatrième voie, a découvrir. J'imagine mal laquelle : planter un billet de 100 € pour faire pousser un euroyer ou faire des croisements pour faire germer un un poieuro qui serait butté avec amour chaque matin.

Ce qui pose problème, en fait, ce n'est pas que argent nécessaire à une production ou à l'emploi des autres soit loué par ceux qui en disposent, ce qui pose problème, c'est quand la mise à disposition rémunérée des moyens se transforme en une mise sous pression par ceux qui disposent des moyens, ce qui est une perversion du système.

La solution ne peut en aucun cas être "..Je n'ai pas envie de profiter du boulot de mes copains d'ailleurs ...." puisque; avec cette attitude, les autres n'ont pas de boulot. La solution pourrait, peut être être je mets à disposition en échange d'une JUSTE contrepartie les biens dont je peux disposer pour investir. Reste à trouver le saint qui devra trancher entre "le bon investisseur sincère et raisonnable" et "le pourri capitaliste exploiteur".

C'est pas gagné...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Re: La crise ? pas pour Beneteau en tous cas

Message  Invité le Dim 10 Jan - 9:48

... Je n'ai pas envie de profiter du boulot de mes copains d'ailleurs ...

C'est un raisonnement qui me parait très étroit, sa chapelle doit donc être sixtine (pour Cath : 13 et 3 = 16).

-Oh, si tout le monde voulait être patron on serait dans la merde ...... La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 713708
-Ensuite, celà veut dire que mes copains bossent et que je ne bouffe pas dans le fruit de leur travail mais dans le fruit du travail commun .... Il y a toujours une partie commune .... La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 938164

Sans pognon, pas d'usine, sans usine pas de boulot, sans investisseur, pas de pognon donc pas de boulot.
Le mode de production des biens modernes qui imposent un procédé industriel, soit pour en rendre le coût accessible soit, tout simplement, pour qu'ils puissent être produits demandent l'immobilisation d'un investissement.

-Tu plantes, récoltes et chasses ...... La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 388267

Quatre méthodes possibles :
C'est un seul homme immensément riche qui immobilise seul cette somme : pas glop le propriétaire de l'outil de travail serait, de fait, un oligarche omnipotent et fragile, le "boulot des copains d'ailleurs" serait alors soumis aux caprices de cet homme ou, tout simplement à sa disparition.

-Ouaip, il aura toujours une bande de manges merdes pour faire la police et lui sauver sa tête en cas de mauvaise gestion ..... La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 937176

C'est un collège d'investisseurs qui apporte collectivement cette somme : c'est l'actionnariat.

-Là, c'est la merde actuelle ..... La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 583746

C'est une collectivité publique qui apporte l'investissement : variante des deux versions précédentes, elle offre tout à la fois les inconvénients d'une oligarchie ploutocrate et ceux d'un capitalisme aveugle car anonyme et sans âme.

Boffffff ............... No

Reste, en théorie, la possibilité d'une quatrième voie, a découvrir. J'imagine mal laquelle : planter un billet de 100 € pour faire pousser un euroyer ou faire des croisements pour faire germer un un poieuro qui serait butté avec amour chaque matin.

- La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 6011 ............................. Question Question Question Question Question Question Question Question

Ce qui pose problème, en fait, ce n'est pas que argent nécessaire à une production ou à l'emploi des autres soit loué par ceux qui en disposent, ce qui pose problème, c'est quand la mise à disposition rémunérée des moyens se transforme en une mise sous pression par ceux qui disposent des moyens, ce qui est une perversion du système.

C'est pas gagné ................ No No No No No No
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty C'est noël

Message  Invité le Dim 10 Jan - 10:53

santa santa santa santa
Youkaïdi, youkaïda. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.

J'aime bien ta façon de voir Tringa. La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 7153 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 7153 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 7153 La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 7153

Juste une remarque. Cet espèce de petit bémol qui risque de tout faire capoter :
Il suffit d'un seul profiteur, tapis dans cet océan de béatitude confraternelle, pour que le système soit corrompu.

Pas de pot, j'en connais déjà au moins un : moi.

Que vas-tu faire ? m'exterminer : pas cool.
M'écarter ? De quel droit, pas cool non plus.
M'éduquer ? Ca me rappelle un peu des traditions cinosoviétiques pas si vieilles : pas plus glop.

C'est ballot...

Bon, maintenant, c'est pas tout ça, il faut que tu ailles travailler pour alimenter les subventions au lieu de raconter des bêtises sur internet. C't'un truc d'"odieux rentier capitaliste profiteur", d'avoir le temps de discutailler dans le vide, non.

Allez, au boulot camarade.
La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 938164
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty mais

Message  clarivoile le Dim 10 Jan - 10:57

c'est dimanche! La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 720209 , relax....
clarivoile
clarivoile

Messages : 2207
Date d'inscription : 31/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty C'est pour son bien.

Message  Invité le Dim 10 Jan - 11:15

Travailler le dimanche, c'est payé double.
Faire une œuvre de bienfaisance en travaillant pour le bien commun le dimanche, c'est donc un don de soi deux fois plus grand, deux fois plus méritoire.

CQFD. La crise ? pas pour Beneteau en tous cas 479158
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Globalement d'accord avec Pym

Message  Invité le Dim 10 Jan - 11:20

Et contrairement à toi Tringa je pense que tout le monde peut être patron.
Patron et actionnaire comme je le développais plus haut.

Ca pourrait être le début de la 4eme voie

Si les salariés possèdent une partie suffisante de leur outil de travail , ils pourront imposer une juste répartition des fruits de ce travail. (mais aussi le type et le mode de production)
Quitte à les endetter et à subventionner.
De toute façon une famille de trois enfants a déjà 100 000 euros de dettes qui ne rapporte que des dettes supplémentaires pour payer les échéances.

Là ça serait une dette supplémentaire mais pour un investissement qui lui donne le pouvoir de mieux diriger sa vie, de mieux gouter les fruits de son travail.

Et un salarié qui part c'est aussi un actionnaire qui part, et qui va aller s'investir et investir ailleurs

Dans le principe le remboursement de sa dette serait inférieur au bénéfice récolté et donc au bout d'un moment cet investissement lui appartiendrait en propre, et en attendant il aura eu le pouvoir du droit de vote.
Bien entendu seuls les fruits peuvent apporter jouissance, le capital restant lui immobilisé

Le principe existe déjà avec les RES (Reprise Entreprise par les Salarié), mais là, les 2 actionnariats se côtoieraient.

Il est de toute façon incontournable d'immobiliser un capital pour produire ne serait-ce qu'un épi de blé, et il est juste que celui qui accepte d'en différer la jouissance (et de prendre le risque de le perdre) soit rémunéré. Mais j'admets que la justesse et les modalités de cette rémunération soient à discuter.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Scop

Message  Invité le Dim 10 Jan - 22:47

pourquoi pas.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Question de moment.

Message  Invité le Dim 10 Jan - 23:12

Quand le patron décide de monter sa boîte, il est seul devant son dossier et son banquier qui sera prêt à l'étrangler au premier pas de côté.
A ce moment-là il est seul. Sans ouvrier à côté de lui pour lui dire "on veut bien participer".
Difficile de dire après coup "Aller, maintenant que ça marche, on partage.". Wink
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La crise ? pas pour Beneteau en tous cas Empty Re: La crise ? pas pour Beneteau en tous cas

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum